CYCLOSPORTIFS DE PLAN DE CUQUES

27 août 2016

Parcours Dimanche 28 Aout 2016 attention dép8h

Attention départ 8h (voir Nono et Consorts)

8h PdC, Les Termes, Auberge N, La Bouilladisse, Les Roquettes, Les Boyers, Moulin de R (eau),

St Zacharie ( option café), Montée de la Sainte, Plan d'Aups Café (village), Espigoulier,

Gemenos (eau), St Jean de Garguier, Roquevaire, La Destrousse, Peypin, Régage, PdC.

environ 92km / 1700km.

 https://www.strava.com/routes/6308089

 

By Nico Le Sec

Posté par CYCLOSPORTIFS à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2016

sortie préparation dernières cyclos de la saison

Coucou c'est encore moi, 

oui bon je vous saoûle je sais , mais bon faut penser à faire du vélo le week end non ?

Alors je propose demain matin une sortie préparation cyclos de fin de saison (azur et or, bosses de provence, dromoise....). le parcours est trés simple il s'agira de relier la ste victoire à la ste baume :-)

Comment ? ben voilà : Pdc-termes-gréasque-fuveau-chateauneuf le rouge-beaureceuil-st antonin-puyloubier-trets-pas de la couelle-st zacaharie-sambuc-nans les pins-plan d'aups-auriol-destrousse-peypin-régage (ou pas)-termes-Pdc.

Soit 120 bornes environ avec 1800 m de D+.

Qui viens ? départ 8h bien sur et endroit habituel.

Sergiooo

Posté par CYCLOSPORTIFS à 17:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Compte rendu du raid des 7 majeurs août 2016

Salut à tous,

Voilà c’est avec un peu (beaucoup) de recul que je prends ma plume pour vous raconter mon raid des 7 majeurs. Préparez-vous c’est un peu long, mais je ne pouvais pas faire mieux !

Aventure que j’ai partagé avec mon ami Marc DELAGE, que certains d’entre vous connaisse car il vient souvent avec nous l’hiver pour nos sorties foncières.

Je précise également que nous avions une assistance « grand luxe » avec Claire et Dominique DEIBER (le patron de Sport Azur), ils nous ont assuré une intendance au top et sans eux l’aventure aurait sans doute été plus compliquée !

Bref, c’est fin juillet que je me suis enfin décidé à me lancer ce défi. La raison de mon attente tenait du fait que je doutais un peu de ma propre capacité à encaisser un tel dénivelé (moi qui ne suis pas forcément un grimpeur). En fait je me suis rassuré lors du DFU en juin quand j’ai pu enchaîner les 7 ascensions consécutives des cols de l’Ubaye, dont la Bonette, Allos et cayolle, et finir relativement frais……

Ce sera le lundi 8 août à 22 h. La date : je l’ai fixée bien sûr en fonction de la météo que je suivais régulièrement depuis la semaine précédente. L’heure : c’était parce que je ne voulais pas franchir les cols italiens en soirée ou de nuit, je préférais monter l’Izoard et l’Agnel dans la pénombre car je les connais bien et je sais que dans les descentes le revêtement est bon, sans trop de pièges.

Autre problématique, le lieu de départ. Sachant que le parcours effectue une boucle et que mon camp de base est à Briançon, j’ai choisi la Roche de Rame, à mi-chemin entre Guillestre (bas du col de vars) et Briançon donc. Ce qui nous évitait de remonter les rampes de l’Argentière en fin de parcours et ne faire que 10 bornes de vallée à la fin. Et oui il faut penser à tout cela afin d’optimiser les conditions !

Comme je le précise plus haut, Mon ami Marc, sachant que je tentais l’aventure, me demande s’il peut m’accompagner dans mon périple, car lui voulait à la base le tenter en autonomie et m’avait proposé de me joindre à lui. Mais vraiment pas équipé pour, je me sentais pas de le faire.

Avec Claire, nous sommes donc partis le dimanche 7 août de Marseille pour Serre Chevalier, Marc et Dominique nous ont rejoint le lundi en fin de matinée. Tout était prêt en fin d’après-midi, la voiture chargée, avec tout le matériel nécessaire et le ravito orchestré de main de maître par Claire et Doumé !

A 20h30 nous prenons le chemin de la Roche de Rame, à une trentaine de kms de Serre Chevalier afin de se préparer sans stress pour le grand départ. Sur place nous attendaient déjà Tchoi, Delphine et Tessa afin de nous encourager (encore merci à eux, ça fait chaud au cœur !).

Allez dernières vérifications matos, photos obligatoires des riders et de l’assistance et c’est parti, il est 21h55 !

WP_20160808_21_33_19_Pro

WP_20160808_21_36_37_Pro

 

Premières constatations : il fait bon, pas trop de vent et surtout je suis renforcé dans mon idée de monter les rampes de l’Argentière au début du parcours, car je pense qu’en fin, cela aurait pris la tournure d’une « boucherie-charcuterie » selon l’expression chère à notre Espadon !

La nuit s’installe doucement, nous roulons en file indienne sur la grande route jusqu’au début du col de l’Isoard où pratiquement plus aucune voiture ne nous double (c’est le bonheur !) J

Les premières rampes sérieuses arrivent après le hameau du Laus, lieu que je vous conseille vivement, enfin surtout l’auberge de l’Arpelin et son fameux gigot d’agneau à la cheminée (n’est-ce pas Crampinou et Philou ?). Bon je m’égare…. Nous entamons donc la partie dure du col dans une pénombre totale, pas de lune ou presque mais un beau ciel étoilé, éclairés par la seule lueur de nos petits éclairages en mode économique. Quelle sensation de liberté on ressent, pas de bruit, juste celui de notre respiration, c’est magique !!!

La voiture d’assistance nous accueille au sommet, il est 0h30 et nous sommes pile dans le timing que je m’étais fixé, ça démarre bien, cool !!!

WP_20160809_00_31_59_Pro

Après la photo obligatoire, nous entamons la descente,  la voiture nous ouvre la route, ce qui nous permet de négocier les virages à bonne allure et de ne pas trop perdre de temps. Soudain coup de frein, warning allumés, la voiture ralenti pour nous indiquer un troupeau de biches et faons sur le côté, c’est une première rencontre nocturne et il y en aura d’autres !!!

Le premier col est dans la poche, nous roulons dans la vallée du Guil en plein cœur du Queyras, pour rallier le pied du col Agnel à Château ville-Vieille. Même schéma que pour l’Isoard, la voiture part en éclaireur, elle nous attendra à mi- col. Nous prenons notre rythme afin de  négocier au mieux les 20 kms de cette belle ascension que tous les copains, qui ont participé à la Risoul-Queyras, connaissent. La nuit est toujours aussi belle, il ne fait pas trop froid et nous progressons bien sans nous taper dedans. Toutefois, à la sortie de Pierre-Grosse, nous sommes à gauche afin d’éviter un ralentisseur et bien sûr on prend la route ……. de gauche. Je ne reconnais pas l’endroit et le dit à Marc qui m’encourage à continuer mais je ne suis pas convaincu. Bref au bout d’un moment on arrive devant un panneau…….. Impasse L !!! Allez demi-tour, on s’est fait 2kms de rabiot, mais quand on aime on ne compte pas c’est bien connu ! En fait les plus inquiets étaient Claire et Doumé qui, ne nous voyant pas arriver, allaient faire demi-tour, mdr J

Il est 3h15 quand nous atteignons les 2744 m d’altitude du col (frontière franco-italienne). Nous avons pris un petit ¼ d’heure de retard sur le timing, mais bon ce n’est pas grave j’avais prévu…..

Il fait 8 ° au sommet, pas trop froid mais on se couvre tout de même pour la descente.

WP_20160809_03_26_42_Pro

Ah le col Agnel et son versant italien !!!.... Je peux vous dire que, vu la vitesse que l’on prend sans pédaler, la pente est forte et les virages serrés. Heureusement la voiture est là pour nous ouvrir la route et c’est bien utile car dès que nous avons franchi Ponte-Chianale, je ne compte plus le nombre de trous, nids de poules, etc que nous avons évités !

Il est 4h 15 du matin quand nous rejoignons Sampeyre village. Mais là, nouvelle « plantade », on rate l’embranchement, on se fait 2/3  bornes de descente, puis le doute s’installe et la voiture remonte, s’arrête à ma hauteur (marc le malin, lui avait prévu et s’était arrêté plus haut étant persuadé que nous avions raté le croisement). « Bon on remonte qu’il me dit Doumé… » Merde comme si il n’y avait pas assez de dénivelé L

En fait le panneau du col était tout petit en bois et à l’envers !!! Ah la signalisation italienne !!!..... Bilan de cette histoire encore une bonne demi-heure de perdue !

Le col de SAMPEYRE dans la nuit et surtout dans la forêt épaisse que nous traversons sur les premiers kms, est digne d’un film d’Hitchcock : des bruits sur les côtés, des yeux qui brillent dans l’obscurité, bref rien que des animaux surpris par deux fadas qui grimpent à 5h du matin sur une petite route de montagne mdrrr …

L’ascension se fait sur une route étroite en mauvais état, avec de nombreux trous et pas mal de gravillons, la pente ne descend pas sous les 8/9 % pendant les 13 premiers kms, mais elle est régulière ce qui permet de bien régler son allure.

A mi-pente Claire et Doumé nous attendent afin de s’assurer que tout va bien, avant de filer au sommet pour ne pas rater le lever du soleil J

En fait nous aussi on ne ratera pas ce beau tableau que nous a offert le soleil au sommet du col de Sampeyre ! La magie opère à fond, on est tous les quatre sous le charme de cet instant.

WP_20160809_06_25_34_Pro

WP_20160809_06_27_27_Pro

Bon ce n’est pas tout ça mais maintenant c’est la Fauniera, avec ses pourcentages à 16 % et plus par endroit et son revêtement « rugueux ». Nous attaquons la descente de Sampeyre prudemment et surtout (et merci à tous ceux qui ont prévenu), nous ne prenons pas la petite route d’Elva qui en fait est fermée quelques kms plus bas. On se dirige vers Stroppo (même si ça rallonge de quelques kms). Là encore nous croisons une petite famille de cervidés, les faons sautillant sur le côté de la route, ça change des invectives habituelles que l’on récolte sur les routes vers chez nous J.

Après quelques kms de vallée étroite, Nous arrivons à Ponte-Marmora où nous bifurquons à gauche vers Marmora et le col d’Esichié, en fait les 19 premiers kms avant de rejoindre le col de la Fauniera.

C’est le 4e et la fatigue commence à s’installer, mais avec Marco on est bien dans nos têtes et prêts à aller au bout. Les lacets s’enchaînent et nous progressons bien, jusqu’au moment où nous atteignons les fameux escaliers à 20 %, successions de petit « coups de cul » de 50 mètres environ qui vous cassent bien les papates ! C’est là que voulant à tout prix monter les dents, je force sur le dérailleur arrière croyant avoir encore une dent et patatras la chaîne passe entre la roue et la cassette, et se coince !

Petite séance de mécanique et hop ça repart quelques minutes après, même pas mal J.

Pendant que Claire et Doumé s’extasient devant les familles de marmottes qui batifolent sur les alpages, nous continuons notre grimpée. Au croisement des 2 cols, où nous rejoignons celui de la Fauniera, j’aperçois le sommet là-haut, tout là-haut et il reste 3 petits kms à monter. Mais que c’est long 3 kms sur une langue de goudron en mauvais état et une pente à plus de 10 %........

Enfin le sommet est là, c’est le 4e col ! La stèle Du Grand MARCO domine tout en haut et nous ne résistons pas à la tentation d’immortaliser cet instant.

WP_20160809_09_47_09_Pro

WP_20160809_09_49_19_Pro

Après s’être copieusement ravitaillés et couverts, nous entamons la descente vers DE MONTE, laissant Claire et Doumé faire une périlleuse marche arrière le long du ravin car une seule voiture passe sur cette route !

25 kms plus bas, nous voilà dans la vallée et 10 kms plus loin, à VINADIO, nous tournons à gauche vers le col de la Lombarde : 22 kms de montée (encore) avec les 13 premiers à 8% de moyenne ! Je ne sais plus qui m’avait dit : « tu verras le col de la Lombarde, c’est le plus facile…. » Oui bien, soit il s’est moqué, soit il n’a monté que celui-là !

Je pense que c’est le col où j’ai le plus souffert, c’est là que ma hernie s’est réveillée et m’a titillé le bas du dos. Obligé de m’arrêter quelques minutes et de m’étirer le dos, bien boire aussi.

Je repars quelque peu rassuré et rejoins marc et la voiture quelques kms plus loin où un long replat d’un km et demi me fait le plus grand bien, oufff !!

A l’intersection de St Anna di Vinadio (où notre ami NIBALI a gagné l’étape lors du Giro) je pense qu’il ne reste plus que 2 ou 3 kms. Mais non, Doumé m’indique qu’il reste en fait ….7 kms ! Je prends un bon coup au moral à ce moment-là, mais bon il faut y aller coûte que coûte.

Il est environ 13 h lorsque nous atteignons enfin le sommet de la Lombarde et je dois dire que je suis content d’en finir avec celui-là car il m’a fait mal !! Allez, razzia sur le taboulé que dis-je, l’excellent taboulé que Claire nous avait préparé. Manger fait du bien partout et surtout au moral car, à ce moment-là je me demande si l’on va réussir à boucler le tour en moins de 24h…..

Doumé explique à des cyclos qui nous ont doublé dans le col, ce que nous sommes en train de faire, ils sont stupéfait et admiratifs à la fois et viennent nous féliciter.

WP_20160809_13_28_10_Pro

WP_20160809_13_31_09_Pro

Bon il ne faut plus tarder, le timing est de plus en plus serré et nous avons encore Bonette et Vars à franchir ! Doumé me fait un petit massage au dos, je vous l’ai dit une assistance au top J

La descente côté Isola est très large, le revêtement est plutôt bon, ce qui nous permet de rallier le village d’Isola à vive allure. Et là on tourne à droite, je regarde le panneau au-dessus de ma tête : St Etienne de Tinée 15 kms, Col de la Bonette 38 kms !!!!!

De plus le vent s’invite à la fête, contraire bien sûr, histoire de nous en faire baver un peu plus. J’essaie de maintenir un tempo de 20/22 km/h jusqu’à St Etienne de Tinée, ce qui n’est pas de tout repos car la vallée est légèrement montante et le vent redouble… Après le village, la pente se durcit et heureusement Eole se calme, ce qui nous permet de monter sans trop « souffrir ». Mais bon il reste encore 22 bornes avant les 2802 m de la cime, il ne faut plus traîner car l’heure tourne et les kms sont longs !!!

Bizarrement le mal au dos a disparu et les jambes tournent bien, ce qui me permet de monter sur un bon tempo. Faut dire aussi que de ce côté du col, la pente est régulière et ne dépasse que très rarement les 7 %, contrairement au versant Jausiers. La difficulté vient surtout de l’effort lié à l’altitude, la bonnette est tout de même le col routier le plus haut d’Europe !

La cime est en vue, encore 500 m à gravir à 15/16 %, et nous y voilà c’est le 6e et pas le plus « petit » !

WP_20160809_17_29_32_Pro

Après un énième ravito, on plonge sur Jausiers, 25 bornes de bonheur pour moi car la route est belle et je suis dans un espèce d’état euphorique, sentant la fin toute proche. Regroupement général au croisement afin de revérifier le timing et de changer de chaussettes.

C’est parti, 10 kms de vallée ventée nous sépare du bas du col de Vars, la voiture nous attendra à St Paul sur Ubaye afin de voir si tout va bien et acheter les bonnes bières à la fabrique (afin de fêter la fin du raid). Je continue sur mon petit nuage, les premiers kms du col je ne les sens même pas J Enfin j’arrive dans les 5 derniers et là encore une fois le vent s’en mêle, de manière brutale car les rafales sont violentes et la pente ne descend plus sous les 9%. Mais plus rien ne peut altérer ma détermination, je me couche sur mon vélo et serre les dents (je les monte en même temps J), puis j’aperçois Philou au dessus dans le dernier km, ce qui me fait chaud au cœur. Je suis accueilli au sommet par Claire, Doumé, Philou et véro, Marc nous rejoins quelques mns plus tard et je ressens une joie intérieure indescriptible à ce moment là J Mais je ne relâche rien car il nous reste encore toute la descente jusqu’à Guillestre et 10 kms de vallée pour rejoindre la Roche de Rame, notre point de départ ! 

WP_20160809_19_58_28_Pro

Ça y est, nous sommes à Guillestre et rejoignons la route de Briançon avec une escorte digne du tour de France. En fait Notre ami Tchoi (que je remercie encore ici) nous ouvre la route et Claire et Doumé restent derrière avec les warnings ! Je ne sens plus les pédales, j’appuie encore et encore pour avaler les faux plats montants qui se succèdent, oubliant mon compagnon de route qui est un peu plus loin. Enfin la ligne d’arrivée où Tchoi  profite pour faire une petite « vidéo interview » et à cet instant rien d’autre ne me vient à l’esprit que : « truc de ouf !!! » mdrrrr

WP_20160809_20_56_54_Pro

Il est 20h55, la boucle est bouclée malgré quelques erreurs d’aiguillage et des moments de doute. Il ne nous reste plus qu’à remballer les « bike » et rentrer à Serre Che, notre camp de base, pour un long débriefing-apéro-repas, où nous avons tous les 4 encore pleins de belles images dans la tête.

Voilà pourquoi j’ai essayé par ce « long » récit, de vous les faire partager et j’espère que ça a été le cas !

Je remercie bien sûr Claire et Doumé pour leur assistance top class, Tchoi, Delphine et Tessa pour leur présence au départ et à l’arrivée, Philou et Véro pour leur soutien au sommet du col de Vars, merci, merci et encore merci !!!!!

Dernière chose : respect le plus profond à mon ami et compagnon de route Marco, qui par sa présence et son expérience de la longue distance m’a apporté le soutien et le moral nécessaire pour tenter cette belle aventure. Merci Mr MARC !!!!!

Pour conclure j’invite tous ceux qui sont tentés par un tel périple à bien se préparer physiquement et mentalement, car tout au long du parcours on passe par tous les états !! En ce qui concerne la préparation, je pense que le passage par le DFU (fin juin) est impératif afin de se tester sur 7 ascensions successives.

J’ai l’intention de remettre ça l’an prochain. Qui est candidat ??!!

Bises à tous, vive le vélo, vive la montagne !!!!

Sergiooo

 

 

 

Posté par CYCLOSPORTIFS à 09:14 - Commentaires [20] - Permalien [#]
23 août 2016

sortie mercredi 24

Salut à tous,

tout d'abord un grand, que dis-je trés grand bravo à nos 4 compétiteurs pour leurs prouesses de ce week end en ufolep !!! Mention spéciale bien sûr à notre Saminator qui, à force d'obstination et de courage, à su déjouer les pièges de la 3e caté pour se hisser en 2e et de plus faire un podium dés sa première course !!! Bravo !

Pour nos 3 "juniors" je vois que ça va de mieux en mieux, comme quoi le rythme viens avec la succéssion de course, n'est ce pas crampinou ??? 

bon je vous promet un beau récit de mon raid des 7 majeurs trés vite sur le blog.....

En attendant je sors demain matin, mercredi, à 8h endroit habituel. qui viens ???

bises à tous et vive les vacances et le vélo !! La bise à notre pierro qui va bientôt nous revenir.

Sergiooo

Posté par CYCLOSPORTIFS à 09:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]

WE consécration pour l'un, constructif pour d'autres

Salut à tous,

En ce WE des 20 et 21 aout, il y avait les sorties club concoctées par notre Nico puis 2 courses Ufolep courues par Samy, Kitsou, Yves et Crampinou.

Samedi 20: on se retrouve tous les 4 à Isle sur la Sorgue:

Le circuit: 4.1km à parcourir 10 fois. Une bosse de 250m environ avec des pourcentages oscillants entre 8 et 13%. S'ensuit une descente de 600m environ puis un virage à 90° avant d'entamer une route trés étroite au profil plat et emplie de nids de poule . Un peu de vent de face pour accentuer la difficulté. Autant dire qu'il sera difficile de s'extirper du peloton resté tres compact jusqu'au sprint final.

Circuit_Sorgue-20-08-16

A 13h ce sont les GS qui ouvrent le bal:

IMG_1898

On démarre au sommet de la côte et c'est de suite la descente. Un peloton tres compact durant 4 ou 5 tours avec des attaques des turquoises évidemment trés vite contrées. Des attaques mal organisées pour chacun de nous trois. Impossible donc de s'extirper. Sachant que la course se terminerait au sprint, je décide de m'échapper dans la descente du dernier tour. Je fais le trou et me retourne espérant l'arrivée d'un de mes équipiers pour m'aider dans cette ultime tentative. Le peloton est à 150m environ et je donne tout face au vent. Je résiste jusqu'au dernier virage avant le retour du peloton. Yves est bien placé pour le sprint final. Je lui fais signe de prendre ma roue. Je le lance mais bien entamé il cède à 50 m de la ligne. Les jambes gonflées de lactates, je capitule derrière Yves. Kitsou est distancé lui aussi. Au final, diplome d'animateurs de course pour les 3 pieds nikelés et bien des regrets.

A 15h on assiste au départ catastrophique de Samy qui démarre dernier aprés avoir enfin enclanché ses pédales. Dés le premeir tour, il est déjà devant et tous derrière lui en file indienne. Cela durera les 14 tours à effectuer pour sa catégorie malgré nos encouragements à se mettre un peu à l'abri. Au train ou il mène la course, plusieurs bachent dans les premiers tours. D'autres, distancés termineront à leur convenance. Alors qu'il ne s'est jamais économisé contrairement à ses poursuivants bien à l'abri derrière le colosse, le bougre de Samy échappé dans le dernier tour entame la montée seul en tête. Il est repris par un puis 2 sprinteurs finishers à quelques mètres de l'arche mais conserve tout de même une 3éme place.

C'est la consécration, Samy est promu en 2éme caté

Les commentaires recueillis sur place, pendant et aprés la course:

      - s'il ne s'économise pas il va péter

      - Il ne finira jamais, il va peter à son tour

      - Christiane FINO: Il a fait une fort belle course, jamais j'aurai cru qu'il aille au bout. Il a sa place en 2éme......... bien méritée.

      - Le premier: je n'aurai jamais osé te dépasser après la course que tu as faite mais quand j'ai vu l'autre (le 2eme) démarrer, je l'ai contré.

Bravo Samy, t'es vraiment un champion, c'est toi le Winner dans cette course.

 

Dimanche 21, à Port de Bouc, on prend les mêmes et on recommence:

Le circuit: 3.1km à parcourir 16 fois. Une descente de 1000m environ, une côte d'autan et un faux plat montant avec une légère bosse à l'arrivée.

Circuit_PdeBouc-20-08-16

 

09h00 (moins de 20h de récup entre les compets) les GS démarrent. Malgré les consignes d'attentes, Kitsou est en tête dés le départ. Il appui sur les pédales, il est bien. J'ai du mal à suivre durant les 3 premiers tours et même failli me faire distancer. Yves est également devant et semble faire des efforts pour rester au contact de Kitsou. Les tours s'enchainent et Kitsou, toujours en locomotive, donne du rythme. Le peloton formé de 26 coureurs commencent à s'étirer. Vers le 10éme, une échappée formée de 8 coureurs embarquant Yves prend de la distance. Je vais les rejoindres dans la côte du 11éme tour. Kitsou nous rejoind à son tour accompagné de 2 coureurs. Nous sommes à présent 12. Dans le 12eme et le 13éme tour, c'est le régional ( connais pas son nom) qui tente des echappées en solitaire. La première me fera mal, mais pour la 2eme tentative, mieux placé, je prendrai rapidement sa roue ainsi que Yves. En tête dans le 15eme tour, alors que certains commencent à grimacer, je décide une attaque. Yves est dans ma roue et me demande d'accelerer pour accentuer le trou. Face au vent j'ai du mal et attend une aide de mon co-équipier qui n'arrive pas. On est repris juste avant la descente.... dommage.

Voulant à tout prix éviter un finish au sprint, je lance une nouvelle attaque dans la derniere partie de la montée. Un coureur prend ma roue. Je fais l'effort dans le faux plat pour faire le trou. C'est la dernière descente et le vent est vraiment présent maintenant. Mon suiveur feindra de prendre un relais, mais je reprends les rennes pour gagner de la vitesse.......... c'est mon erreur. Je fais une partie de la montée en tête avant d'être doublé par mon suiveur bien plus frais que moi. Il me prend 10 m. Nous sommes face au vent et il reste 500m à parcourir. Je sais que je vais bien négocier le dernier virage dans le Rond Point. Je prends le temps de récupérer un peu et appui de nouveau sur les pédales écrasé sur mon vélo, face au vent. 15m nous séparent. J'appui, j'appui encore, mais la distance ne réduit pas......... Je perds la première place mais ne sachant ce qui se passe derrière moi, je donnerai tout pour conserver ma 2éme place. Au final, mes poursuivants étaient à plus de 200m, emmener par Yves qui finira 4éme. Kitsou, impérial aujourd'hui termine à la 10éme place aprés un sprint tout de même.

yves-kitsou1

kitsou1

yves3

yves5

christ1

christ2

christ4

IMG_1903

IMG_1913

IMG_1923

 

IMG_1925

 

 

En synthèse: Une course bien mieux structurée que la veille bien que Yves par générosité se soit un peu trop exposé. Un Kitsou impérial qui s'est sacrifié en usant nos adversaires tour à tour. J'ai manqué de malice dans ma dernière échappée et regrette que la précédente avec Yves n'ai pu aboutir

Au final: 2 GS Excellence sur le podium et 3 turquoises dans les 10.

 

Le meilleur pour la fin

Samy! un monstre

Samy1

Celui là, il n'a pas fini de nous surprendre. Serein, il arrive à Port de Bouc 1h30 avant le départ pour découvrir la 2éme catégorie, 20 tours à boucler.

Tu parles de découverte!! c'est plutot pour en découdre oui!!

On change pas de méthode, j'emmene la troupe puis je m'échappe avec deux compagnons dont le fils de Claude (Chato) . Je tire l'échappée et finis 2éme dans ma nouvelle caté. Y a rien là.

En synthèse:

- Une semaine d'entrainement intensif

- Samedi une place de 3 à Isle sur Sorgue aprés avoir tiré le peloton durant toute la course. ( A savoir que le premier s'aligne le lendemain à P de Bouc en 3 et bache à mi-parcours).

- C'est officiel, Samy change de catégorie à l'issue de sa 3éme place de samedi à Isle sur Sorgue 

- Dimanche pour sa premiere en 2éme caté il s'offre une place de 2 aprés avoir mené la course et déclenché une échappée payante.

Samy2

 

Samy3

 

Samy5

 

Samy6

 

Samy8

Samy9

 

Bonne bourre à vous tous

Crampinou

 

 

 

Posté par CYCLOSPORTIFS à 01:20 - Commentaires [6] - Permalien [#]

20 août 2016

Parcours Dimanche 21 Aout 2016 dép7h30

 

7h30 PdC, Les Termes, Cadolive, St Savournin, Descente de la Clinique, Gardanne,

Piste Cyclable, Chateau Neuf Le Rouge, Beaurecueil, Le Tholonet café, St Anthonin,

Puyloubier(eau),Trets (option café), Montée du Pas de Couelle, St Zacharie,

Moulin de Redon (eau), Auriol, Les Maltraits, La Destrousse, Peypin,

"mur" de Peypin, Les Termes, PdC.

- environ 107 km / 1800 de déniv.Parcours fait avec Stava.

 

https://www.strava.com/routes/6216386

 

By Nico Le Sec.

Posté par CYCLOSPORTIFS à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2016

Parcours Dimanche 14 et Lundi 15/08/2016 dép7h30

Bonjour à tous,

Pour ce WE du 15 août, j'ai volontairement mis des parcours plus court:

1 pour rentrer plutôt (petite marge d'1/2 h)  / 2  certain rentre de congés / 3 pour avoir plus de ju sur 2 jours pour les autres.

 

Dimanche 14/08

7h30 PdC, Allauch, La Penne/H, Aubagne, Roquefort, Pas d'Oullier, La Ciotat, St Cyr/Mer, St Cyr Café Statut de la Liberté,

Route de la Cadière, Le Brûlat (montée du Vieux Camp), Le Grand Caunet, Sommet du Col de L'Ange (regroupement),

Gémenos (eau), Aubagne (route derrière Décat), Eoures, Chemin de Pluvence, Allauch, PdC-

retour prévu vers 11h45 à PdC.

environ 93km/1600m de déniv - parcours fait avec Strava.

https://www.strava.com/routes/4601041

 

Lundi 15/08

 

7h30 PdC, Les Termes, Peypin, Les Maltraits, Auriol, Mouline de Redon, St-Zacharie,

 

Montée de la Sambuc (prudence), Nans Les Pins café, montée par Nans de la Sainte Baume,

 

Plan d'Aups (eau), Auriol, les Boyers, Les Roquettes, Les Matelots, Le Régage, PdC

environ 89 km / 1700 de déniv parcours fait avec Stava.

https://www.strava.com/routes/4521901

 

By Nico Le Sec.

Posté par CYCLOSPORTIFS à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2016

A Eygalières la première marche aux Turquoises

CR course Ufolep à Eygalières le 06 aout 2016

 

 

En ce samedi, 4 turquoises (Nono en 3, Kitsou, Yves et Crampinou en GS) se donnent RDV à Eygalières pour en découdre sur ce superbe circuit  de 5km.

Après les 1 et 2eme caté parties à 14h, la 3 démarre à 16 suivie de la GS à 16h02.

Nous sommes une bonne cinquantaine et c'est a peut prêt le même nombre de participants pour toutes les catégories.

NonoA2

NonoA1

groupeA1

groupeA2

groupeA3

groupeA4

groupeA5

groupeA6

groupeA7

groupeA8

Avant le départ, 2 tours d'échauffement et reconnaissance du parcours ou Kitsou nous conseille d'attaquer dans la partie la plus étroite du circuit, à 4km environ de l'arrivée.

Circuit

Le départ est donné et ca roule déjà bon train malgré les 35°, tempéré tout de même par un mistral s'affaiblissant. Comme d'habitude, les 3 premiers tours sont un peu difficile mais à la sortie du village, après les bosses, je me replace dans les 10. Bien à droite dans la première cassure à 90°, je sorts sur la petite route toujours dans les 3 premiers et bien sur à chaque tours je m'exerce à l'identique. Cette manœuvre me permet de bien me placer  sans trop d'effort.

Yves, qui devait être mon équipier, bâche au 3éme tour après avoir esquivé à 2 reprises le fou du roi. Il y en avait pas mal sur ce circuit.

YvesA1

YvesA2

YvesA3

YvesA4

Kitsou un peu en difficulté reste callé à l'arrière du peloton.

KitsouA1

KitsouA2

Je commence un peu à douter de l'issue de cette course quand au 7éme tour, dans la descente à la sortie du village, Kitsou apparait et glisse vers la tête du peloton. Il prépare quelque chose......... coincé à droite, je m'extirpe avec précaution pour passer en tête du peloton à l'endroit même de la cassure. A ce moment, je relance sur la petite route, seul en tête. Je me retourne et j'ai déjà fait le trou. Kitsou emmène le peloton et aidé d'une des filles, bloque la course. A la sortie de la petite route, je prends mon virage à droite sans un coup de frein et relance tout à droite avec le motard devant pour m'ouvrir la route. J'enchaine les difficultés et sur la ligne droite me retourne et personne derrière sur plus de 300m. Allez, il faut tenir encore 2 tours. A la sortie du village, j'attaque le faux plat descendant puis la descente, complètement aplati sur mon vélo pour éviter le mistral de face. A nouveau la petite route et toujours personne derrière...... il faut tenir. J'appui sur les pédales tout en gardant une petite réserve, le plus dur reste à faire. Je passe à nouveau les 3 bosses et la future ligne d'arrivée ou le commissaire m'annonce 'dernier tour' en agitant la traditionnelle clochette. Face au vent j'attaque la descente puis me retourne avant la cassure et toujours personne en vue si ce n'est quelques coureurs de la 3 largués. J'écrase mes pédales, le souffle est court, les jambes font mal. Avant de sortir de la petite route, un dernier coup d'œil derrière et c'est le peloton qui revient vite. Virage à droite en accélération, tout à droite et en danseuse dans la première bosse. Je récupère avant la 2éme bosse que j'avale en donnant le maximum. Au pied de la dernière bosse, c'est Yves qui m'alerte en me criant "ne lâche rien, ne laisse pas rentrer!!" Je comprends que çà revient fort sur moi. Dans ma tête tout  y passe, le club, la famille, vous tous quoi et même le redoutable Samy. Après tant d'effort dans cette échappée en solitaire, je dois résister et les mains en étau sur le bas de mon cintre, je sprinte à m'arracher les tripes. A quelques mètres de la ligne je réalise enfin que rien ni personne ne pourra me priver de cette victoire et franchie la ligne en winneur.

ChrisA4

IMG_2694

IMG_2693

 

IMG_2695

 

Merci à vous tous et surtout à Kitsou, élément déclencheur de mon échappée et super collaborateur en tête du peloton durant 2 tours. Des regrets pour Yves qui aurait surement été avec moi dans cette échappée.

Je dédie cette victoire à Yves, Kitsou et Nono qui en covoiturage aller, n'ont jamais cru au tocard que je suis.

Victoire dédiée aussi à Anne la Présidente du Team Excellence, Team qui excelle tous les WE avec les meilleurs résultats Turquoises. Anne tu as fait le meilleur choix et tu peux être fière de tes équipiers.

Et enfin, le meilleur pour la fin. Celui là, on doit le mettre au devant de la scène, je veux parler de notre El Présidente Sergio qui ce soir, dimanche 07 aout, s'attaque à un défit hors norme: La confrérie des 7 Majeurs. Alors une pensée à toi Sergio, à ton équipier Marc, à tes assistants, Claire Obscur et Dominique.

Bise à vous tous, bonne bourre et surtout ne vous tracassez pas, un jour vous serez fort, fort comme Crampinou.

 

 

 

Posté par CYCLOSPORTIFS à 19:42 - Commentaires [13] - Permalien [#]
06 août 2016

Parcours Dimanche 7 Aout 2016 dép7h30

7h30 PdC, Allauch, La Penne/H, Aubagne (derriere la Gare + rp pompier), route derriere décat,

Gémenos, Col de L'Espigoulier, Plan d'Aups (eau), Nans café , Descente Sambuc,

St Zacharie, Pas de La Couelle, Peynier(eau), Les Michels, Fuveau, Greasque,

La Diode, St Savournin, Cadolive (eau car St Sav HS), Les Termes, PdC

 -environ108km /1800m de déniv. Parcours Fait avec Strava.

https://www.strava.com/routes/6042184

 

 By Nico Le Sec.

Posté par CYCLOSPORTIFS à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2016

Parcours Dimanche 31 Juillet 2016 dép7h30

 

7h30 PdC, Les Termes, Auberge-Neuve, Peynier, Trets, Pourrières, Puits-de-Rians,

Rians Café, D3, Ollière (eau), Pourcieux, Trets, Peynier(eau), Le Juillet,

Auberge-Neuve, PdC -environ110km /1500m de déniv.

Parcours Fait avec Strava.

https://www.strava.com/routes/5162540

 

By Nico Le Sec.

Posté par CYCLOSPORTIFS à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2016

CR de la Risoul-Queyras

Salut à tous et à tutti,

oui je sais c'est un peu tardivement que je vous fais ce petit compte-rendu de notre Weekend "Risoulesque", mais bon j'ai un métier moi !!!! ;-)

Bref c'est encore la même équipe qui se retrouve ce vendredi soir à Risoul, dans le même appartement que l'an dernier, un duplex pour 8/10 personnes que nous a loué mon kiné Eric.

Michel, Eric, Nono, Cris, Kitsou, Yves, Claire et moi arrivons le vendredi soir, Anne nous rejoindra le samedi en début d'aprés-midi.

Le samed matin, Eric, claire, michel, nono et yves partent faire un petit tour (descente et remontée du col de Risoul) tandis que Cris, kitsou et moi restons tranquillement à l'appart car nous faisons la montée chronométrée ce samedi à 17h :-)

Tout le monde se rejoins en fn de matinée pour récupérer les dossards, où il y a beaucoup de monde car l'épreuve sert de support aux championnats de france masters auxquels je participe (sans ambitions aucunes), car je suis licencié FFC.

Aprés avoir déjeuné sur le front de neige ( brasserie les 3 ours) tous ensemble, nous retournons à l'appart afin  de se poser un peu et se préparr pour la montée en regardant ladernière étape de montagne du tour de france !!

A 16h 15 nous prenons la direction de Guillestre avec Cris, tandis que sa majesté Kitsou se fait descendre en voiture par son serviteur à 4 genou ....

Nous sommes environ une grosse soixantaine au départ, il n'y a que des jeunes qui courent en élite, dn1, ect.. des clubs comme le vc vaulx en velin, veloroc cavaillon, sont représentés, ça va partir à bloc et on va en chié !!!!

17 h précise le départ est donné, il ne faut surtout pas traîner car le ciel s'assombrit considérablement sur les hauteurs ! malheureusement nous aurons droit à la flotte en fin de montée .

Cris fini en 50 mns, moi en 52 et kitsou en un peu plus d'une heure. Nous ne traînons pas à l'arrivée car la pluie redouble et je commence à avoir froid et mal au ventre (de mauvaise augure pour le lendemain).

C'est le retour à l'appart et la traditionnelle pasta-party surveillée par Michel maitre es cuisson :-)

Tout le monde est cuit, l'extinction des feux est programmée à 22h et personne ne s'y oppose bien sûr !

Le chant du coq, il est 5h 45, tout le monde sur le pont, sauf une traineuse sur le canapé qui comptait se faire la grass'mat, mais c'est rapè!!!!

Nous sommes tous prêts à 7h tapante pour aller rejoindre la ligne de départ à la base de loisir d'Eyglier ( à la sortie de Guillestre ), bien couverts car il fait pas chaud à 1800 m d'altitude ! Bien heureusement une navette ramenant les affaires chaudes sur la station est prévue. Nous retrouvons thierry, venu en famille, qui profite pour participer lui aussi.

Chacun prend sa place sur la ligne de départ et on se perd tous un peu de vue tant il y a de monde! avec Michel on se place devant, avec les cadors. Je peux vous dire que tout le gratin cyclosportif est là, plus pas mal de jeunes coureurs ffc 1ere caté et quelques anciens pro.

L'attente est longue car nous devons patienter 20 mns supplémentaires à cause d'un train en retard (la route coupe la voie ferrée quelques centaines de mètres aprés le départ).

Enfin libérés, les "fauves" se ruent à l'assaut de ces beaux cols qui nous attendent ! Dés le départ je sens que les jambes ne sont pas là, le coup de froid de la veille me laisse un vague mal au ventre, mais bon là c'est trop tard c'est parti. Les gorges du Guil sont avalées à vitesse grand V, le compteurs frise les 40 km/h et l'on s'applique à rester dans les roues, car un coup de vent et c'est mort tu sors !!

J'aperçois Michel, Cris et Nono par moment, mais il y a tellemenent de monde que je reste concentré jusqu'à l'entrée du Queyras, les deux épingles avant la bifurcation pour l'Isoard, où le peloton se scinde car la pente se durcit et les cadors en profites pour se faire la belle.

A Chateau ville-vieille, nous tournons à droite pour attaquer les premières rampes du col Agnel et surprise, aprés 2 kms virage à gauche pour prendre la route de Prat haut (2 kms entre 10 et 13 %). C'est vraiment là que les vrais groupes se forment. Cris est à côté de moi, je le sens plus facile mais prudent tout de même....

Nous retrouvons la route principale du col, à Pierre-Grosse, où le moyen parcours bifurque à droite vers St Véran.  avec Cris nous sommes un groupe d'une dizaine environ et notre progression est régulière avec un petit vent de face qui fais que beaucoup restent planqués dans les roues et profite des derniers kms pour nous porter l'estocade, enfin c'est le vélo :-(

Avec Cris nous décidons de faire une halte aprés le pointage (descente de l'agnel non chronométrée car dangereuse), boire et récupérer au ravito car le côté italien de ce col est terrible!

Aprés avoir tranquillement négociée la descente vers Ponte-Chianale, demi-tour pour attaquer les 11 kms à 11% de moyenne !!! Franchement lorsque nous avons croisé la tête de course alors qu'ils étaient en train de monter, et vu leur faciès déformés, je me suis dit que ça allait être l'enfer.

Et l'enfer est arrivé ! Je monte entre 8 et 10 km/h, tout à gauche et je cherche en vain une dent supplémentaire .... La seule pensée que j'ai en moi tout au long de l'ascension, c'est l'arrivée au sommet !! Cris est un peu devant et je crois qu'il est dans le dur lui aussi. Nous nous regroupons au sommet avec quelques gars mais certains partent avant et nous ne les reverrons plus.

Aprés une descente prudente, nouvelle surprise à Pierre-Grosse où nous sommes priés de prendre la direction de St Véran. C'est encore une petite route étroite dans la forêt avec quelques bons raidars qui finissent de nous flinguer les cuisses. Nous nous arrêtons vite fait au ravito où cris profite de s'enlever son coupe-vent (et oui monsieur n'y arrive pas en roulant mddrrr) et moi du coup je profite pour m'envoyer une bonne part de tarte à la myrtille :-)

Nous rejoignons les gorges du Guil avec un de nos compagnons du jour (trés sympa) et reprenons un autre concurrent esseulé. 

C'est donc à 4, aprés une bonne partie de manivelle à 45/50 km/h, que nous rejoignons Guillestre et le pied de la montée finale vers Risoul. Dés le début de la montée je sens que les crampounettes arrivent et laisse filer Cris en essayant de gérer ça au mieux. Nos deux compagnons sont un peu derrière et font de même avec les dernières forces en leur possession.

Finalement j'arrive à garder un bon rythme jusqu'au bout et termine, bien entamé tout de même . Les copains sont là à l'arrivée et ça fait du bien de les voir m'acceuillir avec le sourire, c'est ça qui fait la beauté de notre sport et de ces épreuves difficiles.

Bilan de la journée : Anne nous fait encore un podium sur le petit parcours ( 2e), avec son "grégario Kitsou", qui sagemment avait opté pour accompagner notre bichette!

Claire, eric, thierry et nono (qui lui aussi a prudemment opter pour le moyen en cours de route) se sont régalés sur le moyen parcours et c'est bien là l'essentiel !

Michel, Yves, Christian ont eux bouclé le grand parcours et franchement respect parce que c'était vraiment difficile aujourd'hui, l'enchaînement Agnel recto-verso, sans vraiment de récup entre, est terrible. Mention spéciale à Cuisstrong qui avait les jambes aujourd'hui et qui a pris du plaisir et fini pas trés loin derrière cris et moi.

A signaler une trés belle organisation de toute l'équipe de Bernard ASSAUD et de la station de Risoul, comme tous les ans devrais-je dire, mais cette année avec les championnats de france à organiser en plus, c'était pas gagné d'avance, donc un grand bravo à lui et surtout à toute son équipe de bénévoles !!!

J'invite tous les participants à mettre leurs impressions aussi !!!

Que rajouter de plus.... On a encore passé un trés bon wee-kend tous ensemble et on en redemande ! Bon maintenant place à la récupération et pour moi préparation de mon défi du mois d'aôut : Le Raid des 7 majeurs, probablement le 9 ou le 10 en fonction de la météo, avec mon assistante personnelle que vous connaissez tous ! Pour info ce raid consiste à gravir successivement les 7 cols des alpes franco-italiennes, dans l'ordre : Isoard-Agnel-Sampeyre-Fauniera-Lombarde-Bonnette et Vars, soit 360 kms et 12 000 D+

Bonne fin de semaine à tous et vive le véloooo !!!

Sergiooo

Le podium de Anne :

V__D30C

 

Les photos de la cyclo :

 

ANNE risoul

kitsou risoul

risoul éric

risoul nono

risoul thierry

risoul claire

risoul cris

sergio risoul

michel risoul

yves risoul

christian risoul

 

 

 

Posté par CYCLOSPORTIFS à 11:45 - Commentaires [9] - Permalien [#]
25 juillet 2016

C.R. sortie dimanche 24 juillet

Salut,

En attendant le C.R. de la Risoul où notre club était bien représenté, un petit mot sur notre sortie club d'hier.

Effectif correct (10) compte tenu de la période et de la cyclo, puisque nous retrouvons : Bert, Tchoi, Steph, Alain, Patrice, Jejez, Philou, Nico, et le team cévennol au complet.

Montée des termes tranquille durant laquelle nous profitons pour papotter et échanger les dernières nouvelles.

A l'issue de la descente sur la Bouilladisse, notre Plombier sort sa clé à molette et décide de visser dans les boyers ... et actuellement, quand il visse ça rigole pas. Bilan tout le monde arrive au compte goutte derrière le Tchoi et Jéjez : échauffement terminé !

Eau à Moulin de Redon puis la Ste par St Zach' où nous montons sur un gros rythme : Les merguez de la soirée précédente ne permettrons pas à Joël (le crotale cévennol affuté comme un rasoir) de suivre un Jéjez tous muscles dehors et ma pomme en regain de forme. Au sommet, Steph', Joël et Tchoi arrivent quasiment ensemble, puis, Philou, Nico, Alain, Patrice et Bert qui ont géré.

Le café à l'hostellerie et prétexte à un méli-mélo de chaussures entre Joël, Steph', Bert ... Entre café, essayage, analyse des pointures, des coloris et ... odeurs de pieds, nous arrivons quand même à repartir. Il est 9h55 et Tchoi, Bert et Steph decident d'écourter en descendant par Nans.

Le reste de la troupe décide de s'organiser pour rentrer groupés et vers 12h00 à la maison, tout en respectant le parcours.

S'en suit une organisation parfaite avec un train turquoise bien huilé ... les relais s'enchainent sans à-coups, on enfille les kms "comme des perles" jusqu'à la descente de la Sambuc.

Le plombier prend un peu d'avance, Alain bascule avec un léger retard et on fait tous la descente tranquille ... Un peu trop tranquille pour Jéjez, qui en profite pour boire dans un virage, il se déporte, ne pilote plus le vélo qu'avec une seule main, freine du frain avant et ... badaboum par terre !

Heureusement pas de voiture ni en face, ni derrière. Regroupement et bilan de la chute : une hanche rappée, un coude égratigné et avec un bel hématome, vélo en état de marche mais avec la bas de la manette de frein gauche cassé et une grosse colère de notre ami de s'être fait avoir si bêtement ... Certes mais le comble ne serait -il pas de tomber de manière réfléchie ?

Allez, on réconforte le Jéjez, contents que le bilan soit si léger et nous reprenons la direction de plan de cuques tous ensemble. 

Seuls Nico et Alain feront le régage, le reste de la troupe tirant droit dans Peypin pour rentrer au plus tôt et finalement à une heure raisonnable (12h15).

Très belle sortie, malgré la chute de notre ami à qui l'on souhaite un prompt rétablissement et rapide réparation car il tient une très belle forme.

J'en profite pour renouveller une demande à Nico pour pouvoir faire des sorties relativement plates de 90 à 120 pitons dès février au moins une fois tous les 15 jours voire 3 semaines, car rouler en relais sur plusieurs kms comme on l'a fait hier fait faire énormément de progrès à tout le monde (technique de groupe, braquet enroulé plus facilement, moins de fatigue et plus grosse moyenne).

Certes, il est vrai qu'hier, nous avions des métronomes (Patrice, Jéjez, Philou, Joël, Nico) ... on fera un groupe spécifique avec Kitsou, Nono, Quat'genoux (et autres "pur-sang" qui envoie des relais (trop) saignants).

 

Allez, Bises à tous

 

El Michu Pichu

Posté par CYCLOSPORTIFS à 08:37 - Commentaires [6] - Permalien [#]
23 juillet 2016

Parcours Dimanche 24 Juillet 2016 dép7h30

 

7h30 PdC, Les Termes, Auberge N, La Bouilladisse, Les Roquettes, Les Boyers, Moulin de R, St Zacharie,

Montée de la Sainte, Plan d'Aups Café (Hostellerie), Mazaugues (eau), Rougier, Descente Sambuc,

St Zacharie, Moulin de R (eau), Auriol, Les Maltraits, La Destrousse, Peypin, Régage, PdC.

 

-environ110km /1800m de déniv. Parcours Fait avec Strava.

 

 https://www.strava.com/routes/5849076

 

 

by Nico Le Sec.

Posté par CYCLOSPORTIFS à 14:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2016

sortie jeudi 21

coucou les copains,

je fais une petite sortie tranquille de 3 heures jeudi matin pour peaufiner la préparation de la Risoul ce week end.

je pars à 7h30 rdv habituel, parcours valloné sans difficultés, allure cool et arrêt café !

qui viens ?

sergiooo

Posté par CYCLOSPORTIFS à 09:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 juillet 2016

video de la sortie du 16/07/2016

 

le steph

Posté par CYCLOSPORTIFS à 01:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2016

Parcours Dimanche 17 Juillet 2016 dep7h30

Départ 7h30

PdC, Allauch, La Clue, St-Menet, Aubagne (derrière), Route de Gemenos (derrière Décat), Col de l'Espigoulier,

Plan d'Aups, St Zacharie Café, Pas de Couellle, Peynier, Les Michels, Fuveau (eau),

Greasque, La Diode, St Savournin, Cadolive, Termes, PdC-

environ 100km/1900m de déniv. Parcours fait avec Strava.

https://www.strava.com/routes/4990491

Posté par CYCLOSPORTIFS à 14:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2016

Sortie jeudi 14 juillet

Salut à tous,

en l'absence de Nico, en Corse, demain matin sortie avec départ 8h, parcours libre en fonction de l'état de forme et des motivations de chacun.

Perso je ne serais pas là, encore à la montagne. je vous souhaites une belle sortie et surtout pensez à la RECUPERATION !!!!!!!!!

Bises à tous et vive le vélo !!!

Sergiooo

Posté par CYCLOSPORTIFS à 10:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 juillet 2016

CR SERRE CHE LUC ALPHAND

Salut à tous et a tutti,

on prend les mêmes et on recommence. Aprés le super weekend passé il y a quinze jours à Barcelonnette pour le DFU, nous voilà réuni de nouveau à Serre Chevalier pour participer à la super cyclo Serre Che Luc ALPHAND.

Les présents : Anne, Claire, Nono, Michel, Cris et sergio. Sami devait venir nous rejoindre, mais un surcroît de fatigue l'oblige à renoncer, et il a eu raison car ce qui nous attendait, c'était pas une course Ufolep ;-) 

De leur côté, Kitsou, Crampinou, Yves, Tchoi, Jacquot et.......... Bert (oui oui il était bien là), participaient à la trés belle Fausto COPPI, qui hélas tombait le même jour que la Serre Che :-(

Au menu le samedi, le Gran Fondo pour Cris, Michel, Nono et mezigue. A noter la présence de nos amis Sanaryens Hervé et Isa, eux aussi sur le grand parcours.

Donc 210 bornes et presque 5000 m de D+ nous attendent et surprise, on nous apprend que le départ est avancé de 30 mns et que le début du parcours est modifié (on ne monte plus le col de Montgenèvre, on bifurque sur Nevache et le col de l'Echelle), ce qui nous fait une petite rallonge de 10 bornes environ. Bon on n'est plus à cela prés !!!! :-o

Nous voilà réunis donc vendredi soir à Chantemerle pour la pasta party habituelle et la préparation d'avant course. A 22h30 tout le monde au lit car le lendemain le coq chante à 5h!!!!

Il est 6h30 quand nous sortons de l'appartement pour un petit échauffement matinal. Bon sur de tels parcours, l'échauffement est succint car normalement ça ne pars pas "trop vite". Claire, levée elle aussi de bonne heure, viens nous encourager sur la ligne de départ.

7h tapante, c'est le départ. Le peloton, d'environ 300 coureurs, est neutralisé jusqu'à la sortie de Briançon, derrière la voiture ouvreuse. Le bon côté de c'est que tu pars sans stress, à part quelques cons qui essaient de passer sur les bords en prenant des risques inutiles.....

Sortie de Briançon, coup de klaxon puissant, c'est le départ !!! Qu'est ce que je disais plus haut ? ça part pas trop vite ? Ben mon Garmin me donne de fausses infos ou bien nous sommes à 45 km/h sur la belle route qui nous mène jusqu'au village de Névache ? Non c'est bien ça, on roule au taquet d'entrée, la route monte sur envron 15 bornes à 2/3 % et puis ça se cabre au final, 6/7 % jusqu'à l'embranchement du col de l'Echelle. Là on prend à droite et 3 kms nous attendent avec des passages à 10%.

Sur le plateau, on bascule en grappe, tout le monde reprend son souffle car c'est monté très fort !!!! 

Dans la descente sur Bardonnechia, tous les turquoises (Nono, Cris, Michel et moi) sont ensemble, nous sommes je pense parmis les meilleurs descendeurs de notre peloton (bon presque tous...).

Devant, un groupe de cadors s'est déjà fait la belle, nous ne les reverrons plus :-(

S'en suit 30 bornes de vallée descendante pour rejoindre Suza et s'attaquer au terrible col du Mont Cenis. Avec Hervé, Michel et Nono, nous sommes devant à harenguer les gars qui ne veulent pas rouler, je parle en italien, en anglais, avec les mains, pour expliquer comment prendre de bons relais et moins se fatiguer, mais personne n'est décidé à coopérer et nous perdons beaucoup de forces (je vais m'en rendre compte trés vite) à rouler pour assurer un bon tempo !

SUZA marque, dés sa sortie, le début du col du Mont Cenis. C'est une trentaine de bornes, sans vraiment de gros dénivelés, mais trés usantes car perso je n'arrive pas à trouver le bon braquet. Tantôt en danseuse, tantôt assis, mais je sais pourquoi : coco tu as trop roulé dans la vallée et là, tu paie cash !!!

Bon on ne s'affole pas, les niveaux se forment, Cris est déjà un peu devant, Michel et Nono prennent leur rythme, et moi je n'arrive pas à trouver le mien...

Je ne m'inquiètes pas trop, je sais que je suis préparé à cette épreuve et que ça va revenir. Je m'accroche à un groupe de 6 coureurs et prend mon mal en patience... Ce col du Mont Cenis est vraiment interminable. Tu croîs en finir, mais aprés un petit replat, c'est reparti pour de nouveaux pourcentages sur une route qui ne rend pas (surtout sur les derniers kms).

Enfin le lac est en vue, il marque l'approche du sommet et du ravito  !!!!  Avec les gars de mon groupe, on s'entend bien et on s'arrête tous pour faire le plein (surtout de flotte) car il fait déjà trés chaud !

Nous attaquons la descente sur le versant français, vers Lanslebourg. Les motos sont omniprésentes et ne roulent pas plus vite que nous sur cette route trés sinueuse. Je me paie même le luxe de "faire l'intérieur" à quelques unes dans les épingles, mais bon restons concentrés, il faut en finir et se regrouper en bas, car bien sûr, tous n'ont pas le même niveau de descendeur!

C'est 40 kms de vallée qui nous attendent maintenant, pour rejoindre St Michel de Maurienne via Modane. Mon petit peloton est fort d'une dizaine de coureurs, mais nous allons trés vite nous retrouver plus nombreux car nous reprenons Cris en premier, puis deux autres concurrents plus loin.

L'allure ne baisse pratiquement pas au dessous de 40 km/h, tout le monde joue le jeu et passe les relais. A ce rythme la, nous sommes trés vite à St Michel, au pied du Télégraphe, aprés une belle partie de manivelles qui a éprouvé les organismes !

Le Ravito qui ne faut surtout pas rater est là, au début de ce col mythique. Nous nous arrêtons avec Cris pour faire le pein d'eau et manger quelques fruits, et attaquons les premières pentes sous une chaleur accablante ....

Je ne sais pas pourquoi certains disent que le télégraphe est une formalité, un col roulant, mais perso je peux vous dire que pendant les 12 kms qui nous séparent du sommet, j'étais à l'ouvrage et je n'ai pas trouver ça facile du tout. Bon peut-être que ceux qui nous ont dit ça n'avait pas140 bornes dans les jambes avant de l'attaquer, bref .....

Dans la montée, je reste à distance avec Cris, qui est un peu devant, mais je gère car l'ogre Galibier nous attend !!!! Au sommet, j'ai perdu tous mes compagnons du jour, ils sont restés collés (comme ils m'ont dit).

Je fais la descente, pour rejoindre Valloire et.... Cris.

Allez encore un petit arrêt ravito pour refaire encore une fois le plein d'eau ( j'ai vidé 10 gourdes pendant l'épreuve !!!).

Galibier nous voilà !!! Pour ceux qui connaisse, la première partie de Valloire à Plan Lachat est une succession de rampes ventées, avec des % oscillants entre 5 et 8, donc trés usante. Plan Lachat, virage à droite et c'est parti pour les 9 derniers kms, entre 8 et 10 % et une arrivée à 2645 m d'altitude !!! (bon on a pris le bon air ;-)

Cris fait une petite halte pour refaire de l'eau (et oui il n'avait qu'une gourde !!!....!!!), moi je continue sur mon rythme et grimpe tel un métronome entre 10 et 12 km/h jusqu'au sommet (sauf le dernier kilo où je ne dépasse pas les 6/7 km/h).

Je fais une halte au sommet pour attendre le Cris, mais je commence un peu à m'inquièter car il n'est pas en vue (du moins à mon niveau je ne le vois pas ). Ouf j'aperçois un casque turquoise au virage en dessous, il arrive moulinette !!

Aprés une courte halte au sommet pour reprendre son souffle et ses esprits (et oui on est à 2650 m d'altitude), nous attaquons la descente, qui pour l'occasion, est vide de tous véhicules (sauf les vélos qui montent). Je suis sur un petit nuage, j'enquille les virages sans problèmes, à plus de 60 km/h et je retrouve Anne et Claire au sommet du Lautaret pour leur faire un bisou en attendant le Cris.

C'est fini, 20 kms de descente plus loin, je franchis la ligne d'arrivée, content d'en terminer aprés plus de 8h d'effort et pleins de belles images dans la tête !!! Cris arrive aussi, désolé de ne pas l'avoir attendu dans la descente, mais j'avais hâte d'en terminer avec cette circulation de fou dans le col du Lautaret !!!

Michel et Nono nous rejoignent plus tard, contents d'en terminer eux aussi et nous nous retrouvons tous devant un plateau repas et le grand écran diffusant le tour de france, dans la grande salle du Serre d'aigle à Chantemerle. Les gars n'hésitez pas à mettre des coms pour nous donner vos ressentis!

Aprés un apéro pris à l'appart tous ensemble, une petit salade de riz et une tarte à la myrtilles partagée avec Hervé et Isa (qui repartaient sur Gap), nous préparons les affaires pour le lendemain, car on remet ça avec les filles !!!!

Dimanche 5h45, le Clairon sonne, tout le monde debout. Anne et son serviteur Nono partent sur le 85 kms (col de montgenèvre et de l'échelle versant italien), Claire, Michel et moi sommes engagés sur le 110 kms (col de l'izoard).

Bon je laisse à chacun et chacune le soin de raconter un peu leur course et de donner leurs impressions. Je tire mon chapeau à nos féminines qui nous ramènent encore une fois de beaux podiums (voir photos), Anne 2e caté et Claire, classé 3e caté en 30/39, est finalement 2e de sa caté !!

WP_20160710_13_45_55_Pro

WP_20160710_14_22_07_Pro

Encore un beau weekend de vélo et d'amitié !! Nous attendons avec impatience le CR de la Fausto COPPI !!!!

Bises à tous et bonne semaine et vive le vélooooo !!!!

Sergiooo.

 

Ps : interview du sergio sur DICI TV (la télé des hautes Alpes)

C__Data_Users_DefApps_Windows Phone_AppData_INTERNETEXPLORER_Temp_Saved Images_13624996_10210423274564070_2022970139_n

 

Posté par CYCLOSPORTIFS à 18:51 - Commentaires [8] - Permalien [#]
09 juillet 2016

Parcours Dimanche 10 Juillet 2016 dep7h30

Recyclage cause vacances

Bonjour à tous ,

Je vous propose un parcours plutôt long mais roulant, avec des difficultés bien espacées sur le parcours.

Moyenne conseillée pour la sortie environ 28km/h pour

une retour à PdC à 12h30 avec pose café de 20/30 minutes.

Un conseil ne pas trop perdre de temps au départ de PdC et au café...;)

Car un départ tardif du café ( + ou - 10h) vous obligerait à faire

le parcours avec retour par Signes donc attention!!!.

Amicalement et Sportivement.

7h30 PdC, Allauch, St-Menet, Aubagne (parc Jean Moulin), D8N, Cuges, Le Camp, D2, Signes,

D2 tjs route à votre gauche, Méounes café, D5, D64, Mazaugues (eau),

D1, Rougiers, Descente de la Sambuc, St-Zacharie, Moulin de Redon (eau),

Auriol, Les Boyers, La Bouilladise, Auberge Neuve, Les Termes, PdC.

- environ 123km/ 1600m de déniv. parcours fait avec Strava.

https://www.strava.com/routes/5063144

By Nico Le Sec.

Posté par CYCLOSPORTIFS à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2016

week end du 9 et 10 Juillet

Salut à tous,

encore un beau week end de vélo qui se profile !!!!

Les turquoises engagés sur les plus belles cyclos montagnardes : Claire, Anne, Cris, Sami, Nono, Michel, Sergio sur la Serre Che Luc Alphand avec le gran fondo pour les garçons (210 kms et 4500 D+), et le lendemain le 110 pour Claire et le 85 pour Anne. Avec Michel et Nono, nous accompagnerons les filles le dimanche sur leur parcours respectif.

cyclosportive-la-luc-alphand

Kitsou, Yves, Crampinou, Tchoi, Albert et Jacquot, sont engagés sur la Fausto Coppi à Cuneo !

FAUSTO COPPI

Chez les mjsky on est à l'international Y rien laaaaaa !!!!

Bonne sortie à tous les copains qui restent à la casa, on essaiera de vous faire revivre notre course avec un beau CR !!!!

Biz à tous et vive le véloooo :-)

Sergiooo !!!!

Posté par CYCLOSPORTIFS à 16:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]